Puisque tout le monde effectue une pronation, on peut se demander pourquoi c'est un problème. Nous allons vous dire tout ce que vous devez en savoir en moins de deux minutes.

En quoi consiste la pronation?

Le corps est conçu pour que le pied puisse se courber à chaque pas par rapport à la position de la jambe. Ce mouvement de rotation s'appelle « pronation ». En plus de vous empêcher de courir comme un robot aux jambes rigides, il aide aussi votre corps :

  • Il permet de créer une base stable, même sur des surfaces irrégulières
  • Il permet de pivoter et de changer de direction sans rompre la foulée
  • Il permet d'absorber une partie des chocs pendant que vous courez

Comment savoir si votre pronation est trop importante?

Celui qui effectue une pronation excessive (certains appellent cela une surpronation), va décaler presque entièrement son gros orteil et son deuxième orteil en marchant. Celui n'effectue pas une pronation prononcée (ce qu'on appelle souspronation ou supination) porte le poids de chaque pas le long du bord extérieur de son pied.

Or, ce n'est pas vraiment le degré de pronation qui compte, mais celui que votre corps peut gérer.

Un coureur qui a des problèmes de pronation éprouve un déséquilibre de stress à chaque fois que son pied touche le sol. Par conséquent, il peut souffrir du syndrome douloureux tibial, d'oignons, de douleurs au talon, au genou et à la hanche, de fasciite plantaire et même de douleurs chroniques au dos.

Comment corriger la surpronation?

La solution la plus simple pour corriger la surpronation est de porter les bonnes chaussures de course. Même quand on ne court pas beaucoup, on peut avoir besoin de chaussures qui règlent le problème. Avec l'aide de notre conseiller en chaussures ou de votre magasin spécialisé local, vous trouverez les meilleures chaussures de course en fonction de votre foulée.

Les meilleures chaussures de course pour corriger la surpronation

Un coureur qui présente une surpronation excessive devrait se procurer une chaussure plus structurée, comme l'une de nos chaussures de stabilité. Celles-ci offrent un meilleur soutien médial pour la voûte plantaire et une construction plus ferme pour limiter le mouvement du pied et obtenir une foulée plus uniformément répartie. Un coureur qui ne présente pas de surpronation devrait opter pour une chaussure plus souple et matelassée comme l'une de nos chaussures neutres. En fin de compte, il faut trouver ce qui nous convient le mieux.